Return to site

Pleine Lune du 29 mai, dépasser le monde de la dualité

En Sagittaire face au Soleil en Gémeaux, la pleine lune du 29 mai éclaire l'axe de la connaissance et ce qui se trame en nous par rapport à ce qu'elle peut symboliser. Entre le monde de la communication et de l'immédiateté des Gémeaux et celui de l'élévation et de la spiritualité du Sagittaire, difficile parfois de s'y retrouver, surtout avec toute la désinformation qui peut aussi circuler et fausser notre cheminement…

Il me semble qu'elle nous met en garde surtout contre toute forme de dogmatisme et contre toute velléité d'incarner la vérité, qui est à l'origine de tant de conflits.

Mars a déjà commencé sa boucle de rétrogradation et sera conjointe au nœud sud autour du 7 juin, ce qui réactivera sans doute des problématiques de leadership et des ardeurs guerrières (reprise en marche directe le 27 août).

Et ceci dans une configuration astrale radicale due à l'entrée récente d'Uranus dans le signe du Taureau et de la conjonction en Capricorne de Pluton et de la Lune noire, qui indique une certaine rigidification des positions des uns et des autres.

Il n'est pas étonnant qu'Israël soit au centre de l'actualité tant les forces en présence sont en résonance avec l'histoire de ce pays.

N'oublions pas que nous sommes tous reliés à l'inconscient collectif, que nous en avons la mémoire, même si nous ne savons pas de quoi exactement, l'histoire peut revenir de bien des façons et plus que ce ne nous pensons dans nos vies.

Sur un plan individuel, cette pleine lune peut effectivement réveiller des mémoires, des souvenirs, mettre en perspective l'histoire, notre histoire en résonance avec l'Histoire, et relativiser les petites histoires… Elle peut nous aider à faire le tri dans l'information, à mettre en lumière notre propre alignement entre notre savoir et nos comportements. Elle peut nous donner envie d'apprendre à réapprendre, de transmettre davantage nos expériences, et d'expérimenter sans avoir peur du jugement.

Sur le plan affectif, en raison de l'opposition de Saturne et Pluton à Vénus jusqu'à la mi-juin, il est fort possible que le monde extérieur nous renvoie à notre solitude, à nos besoins inassouvis et nos désirs contrariés, caisse de résonance de nos blessures d'abandon, de rejet, d'injustice, de trahison.

C'est qu'il nous doit d'intégrer que le vrai amour dépasse le monde de la dualité, le même qui fabrique tant de souffrances.

La belle image de ce ciel de pleine lune c'est ce triangle dans les signes d'eau entre Vénus, Jupiter et Neptune qui nous donne la possibilité de transcender nos conflits intérieurs et d'atteindre une autre forme d'amour, celui du divin, celui qui fait que l'amour l'emporte toujours.

C'est là où l'on a toutes les chances de trouver la vérité… Et de co-naître avec elle.

All Posts
×

Almost done…

We just sent you an email. Please click the link in the email to confirm your subscription!

OKSubscriptions powered by Strikingly