Return to site

Pleine Lune du 19 février, reconnexion au divin

Tous les indices célestes sont là pour nous indiquer que des changements de fond sont à l'œuvre qui vont profondément altérer nos habitudes et nos modes de vie et plus généralement notre approche conservatrice de l'existence.

Uranus s’installe dans le signe du Taureau à partir du 6 mars pour plusieurs années et on sait que cela va changer beaucoup, beaucoup de choses… C’est un transit de fond pour inviter la spiritualité dans la matière, avec tous les changements significatifs que cela suppose en termes de modes de vie et d’ouverture plus consciente au collectif. Il ne s’agit plus de prendre en compte certaines problématiques de façon abstraite pour se donner bonne conscience et faire bonne figure, mais de l’incorporer concrètement. Et inversement, vivre de façon terre à terre devient terriblement plombant, le moment d’un vrai changement de conscience semble venu et les dernières résistances ne résisteront pas… Cela concerne en premier lieu tout ce qui relève du monde traditionnellement attribué au Taureau, le signe par excellence du monde incarné : la terre et sa production et aussi le corps et le développement de ses sens. Des sujets qui ont de fortes chances d’être révolutionnés par un éveil spirituel accéléré, très actif tout le long d’Uranus en Taureau jusqu’en 2026.

Depuis le début de l’année et la reprise directe d’Uranus, tout va vite, très vite, toutes les planètes sont directes et créent de nouvelles perspectives, de vraies raisons d’espérer, des opportunités réelles pour se projeter avec enthousiasme dans le monde de demain. Pour autant, le pôle Capricorne est puissant et contraignant dans les deux années qui viennent et peut opérer à contre-courant des ces énergies dynamisantes. Il demande à aller dans le dur, de regarder avec lucidité ce qui constitue encore des blocages, parfois des nœuds inextricables, et de se comporter plus que d’habitude de façon responsable. Dans ce contexte, la sécurité semble être comme à l’accoutumée le sésame de la liberté. Cela parle surtout d’un sentiment de sécurité intérieure particulièrement utile dans un contexte général où il faut de plus en plus renoncer à ses acquis. Et cela passe par se respecter, cesser les complaisances par rapport à des relations, des situations, des professions a priori sécurisantes mais à bien y réfléchir plus infantilisantes qu’autre chose.

La conjonction Vénus Saturne concomitante à la Pleine Lune en Vierge nous parle bien d’un moment de clairvoyance par rapport à tout ce qui touche le domaine affectif, sentimental et relationnel et à travers lui la valeur que l’on s’accorde, l’attention que l’on se porte. Elle nous demande, comme la Lune en Vierge de mettre de l’ordre, d’être lucide, juste, même si cela fait mal. Une forme de sagesse à incarner qui serait le sésame de nouvelles formes de relations plus authentiques.

Par ailleurs, autre fait de l’actualité cosmique, Chiron rentre dans le signe du Bélier, et ce jusqu’en 2027, ravivant aussi des blessures existentielles qui sont dorénavant prêtes à être acceptées, transmutées et guéries. Un transit de fond qui œuvrera vers plus de quête de réalisation personnelle. On sent bien la résonance avec Pluton en Capricorne jusqu’en 2024 qui œuvre souterrainement pour dissoudre les systèmes qui n’ont plus lieu d’être, à commencer par ceux qui nous empêchent pleinement d’exister.

Alors, dans tout ce contexte déstabilisant, confrontant et éprouvant, il est normal de se sentir parfois découragé et angoissé. Dans ces moments-là, il est plus que nécessaire de se connecter autant que possible à une autre dimension de l’existence, celle qui nous relie à l’amour inconditionnel et à une profonde connexion cosmique. A cette certitude qu’à un autre niveau, celui du divin, tout est parfait et tout finit par faire sens. C’est la magie du signe des Poissons, qui est celui de la vision holistique de l’existence, cette prescience de former un avec le tout, cette propension à être canal du divin et à en manifester l’essence, dont la planète est Neptune, le Dieu de la mer et des océans, celle qui représente la Source intarissable de l’amour.

Or, Neptune joue un rôle majeur dans nos processus de transformation en ayant la capacité de dissoudre les structures cristallisées et tous les mécanismes qui enfreignent la perception du monde dans sa globalité, avec la multitude de facettes qui le composent. Neptune est la planète de l’immensité, de la perte de l’ego dans un plus un grand tout, d’une porosité psychique extrême, et d’une empathie exceptionnelle. C’est lui qui régit les pouvoirs de la perception, les états de conscience modifiés, la quête de l’infini, la recherche de cette dimension où l’espace et le temps ne forment qu’un. Dans l’éveil spirituel, c’est lui qui symbolise l’illumination, l’ouverture du chakra coronal, la reliance aux plans subtils. C’est la force de l’amour inconditionnel, celui par qui le pardon opère et s’infiltre dans toutes nos cellules. C’est lui qui symbolise la vie dans la matrice utérine et la fusion avec le paradis originel. Et c’est lui qui nous fait le retrouver. La dimension qu’a pris le développement personnel et la recherche d’un mode de vie holistique ces dernières années n’est pas étranger à la présence de Neptune dans son signe, et ce entre 2012 et 2025.

Or, il y a beaucoup de récurrences autour de cette Pleine Lune et la symbolique de Neptune. Certes, la Lune est dans le signe de la Vierge, celui qui amène de l’ordre, de la clarté et du discernement dans toute la confusion du moment mais c’est bien la lumière du Soleil en Poissons qui s’y reflète. Or, le même jour, soit le 19 février, il rentre dans ce signe, éclairant pour un mois toute sa symbolique et le secteur de notre ciel qui porte son empreinte. Ce même jour encore, Mercure, alias le messager des dieux, commencera sa boucle de rétrogradation en Poissons avec rétrogradation effective à partir du 5 mars. Mercure et le Soleil seront conjoints le 15 mars dans ce signe, et de surcroît conjoint à Neptune, ce qui pourra être un rendez-vous intérieur particulièrement signifiant pour rencontrer sa lumière intérieure en lien direct avec le divin, avec de nouvelles solutions qui se feront jour progressivement à partir de ce jour, et surtout à partir de la reprise en marche directe le 28 mars. Qui dit rétrogradation dit retour en soi, retour à soi, un besoin d’introspection renforcé, une période de négociation qui s’impose, en haut comme en bas, à l’intérieur comme à l’extérieur. Alors que Mercure reste normalement trois semaines dans un signe, il restera dans le signe des Poissons plus de deux mois… une vraie odyssée dans les eaux de notre être cosmique !

Dans une approche plus terre à terre, il y a de fortes chances pour qu’une traduction sociétale ait lieu car le signe des Poissons est celui qui symbolise le plus les forces du collectif et aussi toute sa colère, tout ce qui a été refoulé et qui refait surface, avec tous les débordements possibles. Neptune est aussi la planète des tempêtes et des tremblements de terre... Mais elle traduit aussi une réalité bien présente en ce moment : la nécessité d’élargir nos consciences aux préoccupations du collectif et d’y prendre une place significative, à quelque niveau que ce soit. D’avoir conscience tout du moins que toutes nos fondations sont en train de changer, à terme, dans un sens plus humaniste et juste et que cela est un processus qui demande aussi une révolution intérieure pour bien vivre cette mutation et ne pas s’identifier à un passé révolu.

Un mois propice entre la pleine lune du 19 février et l’équinoxe du printemps du 20 mars, pour l’accompagner et se reconnecter à ce qui résonne le plus en nous, la douce voix de notre âme.

Un appel à se relier davantage à notre intime conviction, à retrouver la foi dans ce qui nous tient le plus à cœur, à ressentir davantage l’amour inconditionnel qui fait des miracles, à s’ouvrir à la magie de la vie. Un moment idéal pour se laisser guider et se relier au-delà des turbulences au fil conducteur de notre mission de vie. Les Poissons ont ce pouvoir de nous entraîner dans l’océan de la vie où il n’y a rien à faire, si ce n’est faire confiance et retrouver sa capacité d’émerveillement.

All Posts
×

Almost done…

We just sent you an email. Please click the link in the email to confirm your subscription!

OKSubscriptions powered by Strikingly