Return to site

PLEINE LUNE DU 13 OCTOBRE, ALCHIMISER LA RELATION

Depuis l'équinoxe du 23 septembre et la Nouvelle Lune du 28 septembre dans le signe de la Balance, nous avons basculé dans une période de l'année qui met à l'honneur la relation à commencer par la première d'entre elle, l'équilibre intérieur entre le masculin et le féminin. Mais cette année plus qu'une autre, le karma non résolu se fait l'invité d'honneur de cette relation et de toutes celles qui s'ensuivent, en raison de la proximité de Saturne avec le nœud sud active entre la fin avril et la fin septembre. Cette configuration a eu le mérite de mettre en évidence les schémas révolus et de nous imposer d'y mettre fin sous peine de se retrouver piégé dans la matrice de nos croyances limitantes.

Ce karma est l'héritage de notre passé qui a précédé notre venue au monde dont nous avons la mémoire dans nos cellules et qui a été réactivé par notre éducation et les expériences de notre première partie de vie et dont nous avons tendance à le confondre avec notre vérité intérieure. Il porte aussi en lui toutes les mémoires de l'inconscient collectif qui résonnent avec notre ADN.

En cette période de Pleine Lune, en raison de la présence de Pluton, le maître du Karma et des forces de l'inconscient au carré des luminaires, nos mémoires en souffrance sont susceptibles d'être réactivées pour être délivrées.

Ces mémoires sont très pernicieuses car elles peuvent agir malgré nous alors que nous pensons avoir suffisamment travailler la question. Mais si cela est resté sur un plan mental ou psychologique cela ne suffit pas la plupart du temps car nos cellules ont la mémoire de l'origine de l'humanité et de tous les drames de son histoire. Il s'agit donc d'agir sur un plan vibratoire et de se connecter en conscience à des niveaux de fréquence d'amour et d'énergies de guérison et de les incorporer dans notre corps physique et dans toutes ses parties dysfonctionnelles.

Le contexte actuel peut réactiver ce qui demande à être compris et transmuté, c'est-à-dire porté à un autre niveau de conscience. Le piège est de vivre cela au niveau de la dualité, en considérant toujours l'autre comme le responsable de nos blocages et l'adversaire de notre évolution tant souhaitée ou comme celui ou celle qui peut nous enlever l'illusion de notre pouvoir. C'est là que l'on retrouve toutes les problématiques actuelles du bon équilibre à trouver entre le masculin et le féminin, en transcendant la blessure de la séparation originelle et des abus de part et d'autre, qui viennent de notre incapacité à honorer notre polarité opposée en soi. Il y aussi derrière cela les mémoires du féminin blessé qui peuvent se répéter encore et encore jusqu'à intégration d'un pouvoir masculin suffisamment fort en soi pour le protéger et l'honorer. Et celui d'un masculin omnipotent qui en oublie sa part de sensibilité et d'humanité et se retrouve dans une vie complètement dénuée de sentiments jusqu'à reconnaître sa vulnérabilité indispensable pour retrouver l'amour. Bien entendu nous avons tous en soi des deux et la femme peut être très marquée par le masculin et l'homme par le féminin.

Nous vivons une nouvelle ère caractéristique des énergies de celle du Verseau où les deux doivent s'alchimiser en nous pour trouver le bon équilibre en nous et à l'extérieur de nous. Nous ne sommes plus définis par le genre auxquels nous appartenons, de plus en plus connectés à des niveaux de fréquence vibratoire qui ne fait pas de différence entre les sexes.

C'est tout l'enjeu de la période actuelle : retrouver sa partie oubliée ou pas suffisamment respectée et prendre conscience que les situations relationnelles que nous rencontrons sont le miroir de ce qui nous reste à travailler.

Cela sera difficile d'éviter les conflits dans la 3D en raison de la présence de Mars en Balance du 5 octobre au 20 novembre puis en Scorpion du 20 novembre au 3 janvier 2020 ainsi que Vénus en Scorpion du 8 octobre au 1er novembre qui seront susceptibles de remettre en question la sphère relationnelle et le domaine sentimental dans un climat de grande intensité et de de remises en question profondes. Mercure rétrograde en Scorpion entre le 31 octobre et le 20 novembre ajoutera de l'intensité aux processus de transformation en cours. Toutes ces énergies Scorpion, le signe de Pluton, nous aideront à procéder aux transformations nécessaires à notre évolution et à trouver la bonne formule alchimique en nous avant de pouvoir être partagé avec l'autre et l'univers tout entier.

Dans une matrice qui n'est plus conditionnée par les épreuves du passé mais alimentée par les fréquences vibratoires du divin qui nous connecte instantanément et durablement à l'amour infini.

All Posts
×

Almost done…

We just sent you an email. Please click the link in the email to confirm your subscription!

OKSubscriptions powered by Strikingly