Return to site

PLEINE LUNE DU 12 NOVEMBRE,

 

UN realignemenT PROVIDENTIEL

La rétrogradation de Mercure en Scorpion dans la foulée de la Nouvelle Lune du 28 octobre nous plonge dans les eaux marécageuses de notre inconscient pour tenter de résoudre les équations les plus complexes qu’il recèle, avec la sensation que rien n’avance comme on le voudrait et même avec celle de devoir faire marche arrière.

 

Dans notre subconscient, l’information qu’il nous envoie est que c’est la condition pour pouvoir avancer. Mettre de l’ordre dans tous nos dossiers, sur tous les plans laissés en suspens de notre vie. Et même les circonstances extérieures s’en mêlent avec plus de perturbations que d’habitude et l’impression réelle que la voie n’est pas libre et la circulation pas fluide.

 

Sur un autre plan, plus métaphysique et spirituel, c’est une période idéale pour se retrouver, faire le point, et rééduquer notre mental en le mettant au service de notre âme et pas l’inverse.

 

Le moment paroxystique se situe le 11 novembre au moment où le Soleil et Mercure rétrograde se retrouveront sur le même plan de l’écliptique, au même degré du zodiaque, Mercure passant devant le Soleil et permettant de se recharger de sa lumière et de toute la conscience qui en provient. A partir de cette date, une nouvelle façon de penser et d’envisager l’avenir pourra se faire jour avec des solutions concrètes qui pourront émerger au moment de la reprise directe de Mercure le 20 novembre.

 

Or, la Pleine Lune a lieu le lendemain de cette conjonction Soleil Mercure, dans un parfait alignement de celle-ci avec la Terre. Il n’y a pas plus belle métaphore céleste pour imager la réunification du corps, du cœur, de l’esprit et de l’âme.

 

Comme chaque Pleine Lune, elle éclairera avec une grande puissance notre dualité et toutes les zones d’ombre qui en découlent pour être pleinement, totalement acceptées avec amour et compassion vis-à-vis de nous-mêmes et de tous ceux qui résonnent avec les énergies qui nous perturbent et nous dissocient.

 

Comme chaque Pleine Lune, elle nous invitera à transmuter cette dualité et à contacter d’autres niveaux de conscience en relation avec la Source, le plan de l’unité qui nous rappelle que tout est parfait, que tout arrive au moment juste et que nous sommes en permanence aimés et soutenus.

 

En Taureau, elle semble aussi nous rappeler à notre devoir de nous incarner entièrement, que c’est notre première mission de vie que d’honorer notre vie sur Terre et d’honorer les dons et les talents qu’elle nous offre au premier rang desquels se trouve la créativité de notre puissance féminine, qui découle naturellement du niveau de confiance que nous portons à la vie même.

 

Uranus dans ce signe depuis quelques mois nous rend ultra innovants et portés par les forces de progrès et de changements. Il provoque des prises de conscience sans précédent pour toute l’humanité avec une forte résonance dans nos destinées individuelles. Il se trouve aussi au degré exact de celui où Chiron fut découvert en 1977 permettant de par cette position de délivrer notre Prométhée intérieur de sa punition divine. Cette synchronicité opère comme un saut quantique collectif qui nous libère potentiellement de la souffrance du passé, de nos croyances limitantes et de notre karma non résolu.

 

C’est le moment de lâcher les dernières résistances car c’est notre supramental qui l’emportera de toute façon, celui par lequel notre esprit s’ouvre à l’infini des possibles avec de nouvelles ressources jusqu’alors insoupçonnées.

 

Alors, profitons de cette Pleine Lune pour plonger au plus profond de nous-mêmes, là où on ne veut habituellement pas aller, pour aller dénicher la clé de cette nouvelle vie qui peut commencer, le ciel étoilé comme jamais. Au-delà de nos plus grandes peurs...

 

 

 

 

All Posts
×

Almost done…

We just sent you an email. Please click the link in the email to confirm your subscription!

OKSubscriptions powered by Strikingly