Return to site

ON NE DECIDE PAS DE SE TRANSFORMER...

On ne décide pas de se transformer. La transformation s’impose à nous comme une question de survie. Les circonstances de notre vie deviennent si sombres, anxiogènes et mortifères qu’il faut une intervention urgente pour que cela cesse sous peine d’être rattrapé tout entier par ce mal ambiant. C’est bien sûr le miroir de ce qui se passe intérieurement mais sur le moment notre mental n’est pas capable d’analyser les choses de cette façon, d’une part parce qu’il est par nature limité d’autre part parce qu’il se sait condamné.

Cela veut dire que l’on est prêt à passer à une autre étape de vie, à changer de niveau de conscience par rapport à ce que l’on est, pour que notre soi prenne le relais sur notre moi et pour que l’on cesse les complaisances avec toutes sortes de schémas qui alimentent notre mal-être et réactivent les blessures du corps émotionnel et qui se répercutent sur les maux du corps physique.

Même si notre âme est prête, notre mental va résister de toutes ses forces mais aussi notre cœur et c’est sans doute le plus compliqué en raison de tous ses attachements. La partie de notre cœur qui a cédé au mental en raison de ses peurs archaïques. La peur d’être seul, la peur de ne pas être aimé, la peur de blesser, la peur d’être blessée, la peur de souffrir, la peur de faire souffrir… Toutes ces peurs qui nous séparent du vrai amour qui ne connait pas la peur, l’amour de Soi.

Dans une première partie de vie, on doit faire des choix de raison, des choix qui permettent de construire notre personnalité et de faire en sorte qu’elle puisse s’intégrer dans la société qui l’entoure. Il est trop tôt pour savoir qui l’on est vraiment. C’est en tout cas comme cela que ça a fonctionné pendant longtemps même si cela va sûrement changer avec la révolution des consciences qui est en train de s’opérer. A partir de 37-38 ans, au carré de Pluton, ce qui a été refoulé de nos vrais désirs et de notre essence refait surface pour être intégré par la nouvelle personne que nous sommes en train de devenir. C’est un âge-clé de la transformation mais qui peut aussi avoir lieu avant ou après en fonction de la combinaison du ciel de naissance et d’autres facteurs, notamment sociaux et psychologiques.

C’est un processus qui dure plusieurs mois voire années et qui va avoir comme fonction de s’attaquer à la racine du mal pour la guérir à partir d’un autre niveau de conscience et s’ouvrir à une autre dimension de la vie qui ne soit pas fondée sur la peur mais sur l’amour.

Il semblerait que le monde soit dans un processus de transformation accéléré et qu’il en va de l’évolution de l’humanité. Cela s’explique au niveau astrologique entre autres par l’ère du Verseau qui est progressivement en train de se mettre en place, par la présence de Pluton en Capricorne entre 2008 et 2024 qui va complètement transformer les systèmes en place à commencer par celui du capitalisme et par la présence d’Uranus en Taureau entre 2018 et 2026 qui bouleverse nos acquis, notre rapport à l’argent et à la propriété en imposant un changement de niveau de conscience dans nos modes de vie, comme une sorte de saut quantique collectif qui active et accélère les processus de transformation en cours, collectifs comme individuels.

Ce qui permet la transformation c’est de ne pas résister aux changements qui s’imposent et de conscientiser que les circonstances extérieures sont la manifestation de nos dysfonctionnements intérieurs.

Si tout va mal autour de moi, si je me sens mal dans ma vie et dans mes relations, si je vois le monde comme un enfer permanent, c’est que je suis séparée de ma vraie nature qui demande à être retrouvée. Cette vraie nature ne va pas changer le monde mais elle va l’accepter comme il est avec la conscience d’être dans le juste et cette vérité est la petite étincelle d’espoir qui l’éclaire dans ce qu’il a de plus beau.

Il est normal un jour ou l’autre de se sentir prisonnier, il n’y a personne à blâmer, ce sont les cycles de la vie qui sont ainsi faits, avec la symbolique de Saturne qui fait que ce qui nous a structuré et sécurisé devient un jour ou l’autre oppressant et contraignant à l’excès.

Pluton et les forces du Scorpion cherchent alors à prendre leur revanche pour redonner du sens à ce qui a été sacrifié de notre puissance d’être. Commence alors un bras de fer entre nos différentes instances internes, source de conflits et de peur, mais gagné d’avance par les changements qui s’imposent.

La lumière n’est jamais aussi présente que dans ces grands moments de vie. Celle qui nous relie à une sorte de foi qui fait que même dans le chaos le plus total, l’amour est là. Dans nos vies plus contrastées que jamais, la symbolique de la mort devient plus prégnante, en résonance ä la mort de l’ancienne personnalité, et nous demande à travers les angoisses qu’elle nous fait vivre de se choisir.

Cela veut dire que dans tous les domaines de notre vie il va falloir cesser de se brader, de se mentir et de vivre dans notre ombre et le refoulement de nos plus grands désirs. Cela peut avoir de grandes incidences, quitter une belle situation professionnelle, quitter un beau mariage, quitter une belle maison, mais qui n’a de beau que les apparences. Ou tout l'inverse, quitter tout ce qui est moche à nos yeux et que l'on a accepté faute de mieux. Ce qui nous est demandé c’est de quitter le faux-self, celui qui a tout mis en place pour éviter de souffrir, et qui alimente par le déni tout ce qui un jour va refaire surface pour le révéler à une autre dimension de la vie bien plus profonde et authentique.

Les processus de transformation ne veulent pas dire qu’il faut tout quitter, mais quitter ce qui n’est pas aligné à soi. Mais on a la possibilité aussi de transformer nos vies de l’intérieur, que ce soit dans nos relations ou dans les différentes situations que l’on rencontre en changeant d’attitude et en s’engageant en conscience pour ce qui est bon pour soi.

Ils nous demandent d’arrêter de se mentir et d’être complice de ce que l’on dénonce.

Ils nous demandent de reconnaître en nous des problématiques communes non résolues avec ce qui nous indigne le plus.

Ils nous demandent de vivre nos expériences à partir du prisme de l’amour et non celui de la peur.

Ils nous demandent de reconsidérer l’amour comme une source de joie, de liberté et de respect mutuel accessible à tout instant et non comme un lien créant des restrictions, de la défiance et des rapports de force déguisés.

Ces moments de vie sont si forts que rien ni personne ne peut les entraver et certainement pas nous-mêmes.

Les périodes de transformation sont en fait des périodes d’initiation spirituelle pour accéder à sa vérité personnelle, et permettre à travers elle de se pardonner, de s’aimer inconditionnellement et de faire des choix de vie alignés à elle. C’est alors tout un nouveau chemin qui s’ouvre à nous, parsemé de cadeaux et de signes que l’on se trouve sur la bonne voie.

 

On ne décide pas de se transformer mais on décide de se choisir.

All Posts
×

Almost done…

We just sent you an email. Please click the link in the email to confirm your subscription!

OKSubscriptions powered by Strikingly